Mon défi

Qu’est-ce que la psychologie positive ?

quest-ce-que-la-psychologie-positive-mon-defi-episode-1.png

 

Voici le premier article de mon défi ! Il résume mon premier module d’apprentissage pour devenir coach en psychologie positive ! Petit article théorique pour connaître un peu mieux la psychologie positive. Je vous propose aussi un petit exercice. Bonne lecture !

1) Qu’est-ce que la psychologie positive ?

La psychologie positive est une science qui étudie ce qui rend la vie plus agréable et épanouie. Comme toute science, elle requiert de tester des hypothèses pour en tirer des conclusions scientifiques. Elle se base sur des recherches, des études de cas, avec des personnes testées, suivies et interrogées par des professionnels.

Ces études ont commencé il y a une vingtaine d’années.

Les 5 piliers de la psychologie positive

La psychologie positive vise à améliorer le bien-être au quotidien.

Selon Martin Seligman, le “père fondateur” de cette science, elle s’articule autour de 5 piliers :

  • Les émotions positives
  • L’engagement
  • Les relations humaines
  • Le sens et le but de la vie
  • Les accomplissements

La question principale que nous pose la psychologie positive :

« Qu’est-ce qui va bien chez vous ? »

« Il y a deux stratégies complémentaires pour améliorer la condition humaine. Une consiste à soulager, à libérer ce qui ne va pas, l’autre est de renforcer ce qui est positif. »

M. SELIGMAN

Et c’est bien en ce sens que la psychologie positive est complémentaire de la psychologie classique.

La psychologie positive se focalise sur la seconde stratégie (renforcer ce qui est positif). Il s’agit de comprendre en profondeur les émotions positives, les traits positifs et les intuitions positives pour construire une représentation plus complète de l’expérience humaine.

Cela demande, dans un premier temps, d’être capable d’écouter ses pensées et de faire une pause dans son activité. Prendre le temps de dire stop, de transcrire son ressenti, ses émotions.

 

2) Petit exercice de psychologie positive

Eveil et prise de conscience : apprendre à exprimer simplement un ressenti du moment.

Choisissez de quoi écrire (joli papier, carnet, feuille blanche…)

et notez ce que vous ressentez à ce moment précis.

Écrivez quelques phrases sur vos ressentis du moment.

Partez de vos pensées, exprimez vos émotions , et expliquez vos sensations corporelles.

Parlez aussi du contexte : lieu, actions, personnes. Racontez en quelque sorte une histoire du moment avec les émotions qui y sont liées.

Donnez votre niveau d’énergie.

Essayez de ne pas vous juger ni d’analyser, d’être sincère et doux avec vous-même.

Mon petit exemple perso :

qu'est-ce que la psychologie positive-exercice

Pour vous aider :

SI cela est trop difficile de mettre des mots, allez voir le dictionnaire des émotions sur la  page Lexique ici

Si cela est encore trop difficile : lisez mon article L’espace de respiration ici

Allez marcher en nature

Contactez moi ici Winking smile

3) Les sujets de recherches en psychologie positive

Les recherches portent sur le bonheur, l’optimisme, l’estime de soi, le bien-être, la motivation, le « flow », les forces de caractère et les vertus, l’espoir, la résilience, la méditation de pleine-conscience et la pensée positive.

La psychologie positive se focalise sur trois temps :

  • Le passé (bien-être et satisfaction),
  • Le présent (le bonheur et le « flow »),
  • Le futur (l’espoir et l’optimisme).

Ces recherches visent à donner des outils d’amélioration de bonheur et de bien-être dans différents domaines de la vie quotidienne :

  • l’éducation ;
  • les ressources humaines ;
  • l’organisation fonctionnelle ;
  • la santé ;
  • la thérapie ;
  • les orientations professionnelles.

 

Et vous, dans quel(s) domaine(s) aimeriez-vous être plus heureux ?

 

4) La théorie authentique du bonheur

. Pour M.Seligman, le bonheur est lié à 3 types d’expériences :

  • La vie agréable et plaisante
  • La vie engagée
  • La vie intéressante et pleine de sens

La vie agréable et plaisante

Il est naturel de se sentir plus heureux quand on vit des moments agréables, et que l’on ressent des émotions positives. Par exemple, prendre du plaisir à manger un bon petit plat en famille ou à se balader avec des amis.

Nous n’avons pas besoin de déployer beaucoup d’efforts et d’énergie pour améliorer notre bonheur et notre quotidien au travers de ces instants bénéfiques. Ainsi nous pouvons augmenter ces moments afin d’améliorer notre sentiment de bonheur. Ce qui suit ne semble pas non plus demander beaucoup d’efforts mais son accès est peut-être plus mystérieux.

qu'est-ce que la psychologie positive-mon défi épisode 1

La vie engagée

L’engagement est caractérisé par le « flow » ou « flux » en français. En ressentant cet état de “flow”, ou cette expérience optimale nous serions plus heureux. Ainsi, au cours d’une action vécue, nous sommes complètement absorbés par ce que nous sommes en train de faire. Notre concentration est maximale, nous avons le sentiment d’être un peu hors du temps.

Vous connaissez ?

On est dans un fonctionnement quasi automatique, qui procure un plaisir et un sentiment de maîtrise intense.

On peut penser aux artistes qui « se perdent » dans leur travail, tellement absorbés par ce qu’ils font qu’ils peuvent ne pas tenir compte de leurs besoins d’eau, de nourriture, de sommeil !

Moi, je ressens ça sur un court de tennis, je peux jouer des heures, sans ressentir de fatigue dans l’instant. (ouille le lendemain)

Dans l’état de “flow”, les pensées sont  totalement absentes.

Nous pouvons aussi observer cet état intense de motivation et de maîtrise dans plusieurs activités : au travail, à la danse, en jouant au tennis, en courant ou en jardinant.

Vous l’avez souvent ressenti de votre côté ?

Si ce n’est pas le cas, écoutez bien la suite !

Pour que le « flow » se produise, nous devons utiliser nos préférences, nos qualités et nos forces de caractère afin de nous lancer un défi, dans le sens positif et réalisable du terme. Nous aurons d’autant plus le sentiment d”immersion dans le “flow” que l’activité choisie a un objectif précis, et mesurable. Elle nous amène ainsi une forte motivation intérieure et des retours gratifiants et quantifiables.

Cette forme de bonheur, basée sur cette expérience de flow, nécessite plus d’efforts que la vie agréable et plaisante, mais apporte aussi plus de satisfaction.

 

La vie intéressante et pleine de sens :

Nous pouvons critiquer cette théorie du flow, et trouver cela assez insignifiant voire trop inaccessible. Même après avoir vécu cet état, nous pouvons ressentir un vide.

Par exemple, si nous passons du temps sur un casse-tête, et que cela nous plait, nous pouvons trouver que nous avons perdu notre temps pour quelque chose sans réel intérêt. Nous ne voyons pas le sens de cette action.

Pour avoir un sens, nous devons nous engager dans quelque chose qui a un but au-delà de nous-même.

Cela peut être la vie associative, la politique, la quête du bien-être d’autrui, la spiritualité peut être…

Vous arrivez à comprendre cette notion de sens ?

qu'est-ce que la psychologie positive

5) La théorie du bien-être

La théorie du bien-être complète la théorie du bonheur.

L’idée principale est ici d’enrichir le bien-être lui-même. En effet, il nous arrive d’être motivé pour faire beaucoup de choses dans la vie mais ceci n’apporte pas toujours du bonheur dans l’instant présent.

Par exemple, la naissance d’un enfant amène aux parents des phases où leur sentiment de bonheur peut être bas, mais ils ont un niveau de bien-être général nettement plus élevé.

M.Seligman, a donc décrit 5 facteurs influençant le bien-être :

  • Les émotions positives :  sérénité, joie, émerveillement, gratitude, espoir, inspiration…
  • L’engagement : dans nos relations, dans notre famille, dans une association ;
  • Les relations humaines positives : les relations qui nous amènent des émotions positives ;
  • Le sens de la vie et l’utilité : avoir des projets, des objectifs qui nous dépassent, qui nous lancent un défi ;
  • L’accomplissement : réaliser nos projets, parvenir à nos objectifs.

Contrairement donc à la théorie du bonheur énoncée précédemment, où les forces de caractère et les qualités ne sont indispensables que dans le cas du « flow », elles sont ici essentielles pour améliorer les cinq facteurs cités plus haut.

Comment vous sentez-vous quand vous êtes dans un état de bien-être très important ?

Un état de bien-être maximal nous conduit à un état d’épanouissement profond. Nous sentons beaucoup de force, de vitalité et de prospérité en tant qu’individu, dans un groupe ou dans une société. A cet instant, la vie nous plaît et nous apporte satisfaction, bonheur et épanouissement.

C’est grâce à nos forces de caractère que nous allons développer ces cinq facteurs et améliorer notre bien-être quotidien.

.

6) Les Forces de caractère et les vertus

Les forces de caractère et les vertus sont les briques qui permettent de construire notre « flow », notre bonheur et notre bien-être.

On définit six vertus dites universelles. Chaque vertu est décomposée en 24 forces de caractère.qui définissent notre personnalité.

Nous verrons ceci dans le prochain article ! Smile

La psychologie positive ne rejette pas les émotions désagréables ou négatives.

Nous devons les écouter, sans masquer ou fuir les problèmes mais nous gagnons à cultiver le positif, à valoriser nos forces et nos qualités et à les utiliser au maximum plutôt que de nous focaliser sur nos défauts.

Il est important de noter que nous progressons 100 fois plus à cultiver nos forces et nos qualités plutôt qu’à corriger nos défauts.

7) Mon petit ajout personnel

La dimension collective oubliée

Thierry Janssen, dans son livre le défi positif :

On peut donc dire que la psychologie positive est l’étude scientifique des conditions et des processus qui contribuent au fonctionnement optimal des individus, des groupes et des institutions. Et il apparaît clairement que son ambition est d’identifier les facteurs qui permettent aux personnes et aux communautés de s’épanouir et de prospérer et de rester en bonne santé.

La psychologie positive, pour finir n’est donc pas qu’individuelle.

Elle est très détaillée et étudiée à ce niveau mais peut s’appliquer aussi au niveau du groupe et au niveau de la société.

Jacques Lecomte dit, dans le magazine PSYCHOLOGIE POSITIVE de Mai-Juin 2017 :

« La psychologie positive, c’est l’étude de ce qui fonctionne bien chez l’être humain à trois niveaux : l’individu, le groupe et la société. Mais on oublie souvent les deux dernières dimensions. »

Et je pense de mon côté qu’on a besoin de se mettre en lien davantage les uns avec les autres !!!

Faut-il d’abord progresser individuellement avant de progresser collectivement ?

 

La question du sens…

D’autre part, nous avons parlé du sens à donner à nos actions, pour améliorer notre bien-être et notre bonheur mais nous n’avons pas expliqué dans ce premier article de mon défi comment faire…

Ce sera évidemment chose faite, peu à peu par la suite.  Smile

Je suis moi-même un chercheur de bonheur, et ne le trouvant pas suffisamment, notamment au travail, je pense que ceci est lié au fait de ne pas avoir trouvé le sens profond qui m’anime. Ce n’est pas d’aider les enfants dans le cadre scolaire qui fait sens pour moi, c’est de former les adultes (et les enfants) à un meilleur épanouissement pour leur permettre de mieux se guider et guider leurs enfants par la suite.

Quel est le sens que vous attribuez à votre travail ?

Merci d’avoir lu cet article !

A bientôt pour le deuxième épisode qui parlera des forces de caractère, essentielles à connaître et à développer pour aller vers plus de bien-être et de bonheur.

Laissez moi vos commentaires ou vos questions ci-dessous. Egalement sur les réseaux sociaux. Merci !

A très bientôt !

En bonus, voici ma mindmap qui a précédé l’écriture de cet article !

qu'est-ce que la psychologie positive-mindmap

Crédits photos :Photo by Luca Upper sur Unsplash  ; Patrice Ouellet sur visualhunt

 

 

Partager l'article
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réflexions au sujet de « Qu’est-ce que la psychologie positive ? »

    1. Merci 16art, je ne crois pas que la suite de la formation aborde la collectivité, mais je m’en occuperai après, crois moi ! 🙂 A bientôt amigo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *