Non classé

Le scanner du corps : se concentrer sur les sensations de notre corps

le scanner du corps 3

Comment apprendre à se concentrer davantage sur notre corps et moins sur notre mental ?

Le scanner du corps, c’est “observer” son corps. Ressentir son corps. Sans jugement. Et sans attente. Quel intérêt alors ? Quel but concret ?

Nous sommes au cœur d’un principe subtil de la pleine conscience. J’y reviendrai souvent au fur et à mesure de mes articles.

La vie n’est pas qu’une succession d’actions et d’objectifs à atteindre. La vie est un chemin. Et on peut apprécier son chemin, le regarder tel qu’il est. Sans se critiquer. Sans attendre autre chose. En prenant le temps, calmement.

Je tâche de le faire sur ma page Instagram. Smile

le scanner du corps 2

 

L’expérience directe plutôt que les pensées

La pleine conscience, ou la pleine présence est un état (au sens d’ ETRE) merveilleux, car en développant notre attention dans l’instant présent, nous réapprenons à équilibrer les sensations et les pensées.

Ainsi, le but du  scanner du corps est de ressentir toutes les sensations de son corps, ou l’absence de sensations, quand vous dirigez votre attention volontairement sur chaque partie de votre corps.

Le bien-être passe par le rééquilibrage entre conscience de notre corps et analyse de nos pensées ! Entre le mode être et faire.

Le mode faire correspond aux actions que nous menons.

Le mode être correspond à l’écoute de nous-même avant de faire, de mieux faire sans doute !

Le livre dont je m’inspire pour vous partager ces connaissances s’appelle Méditer pour ne plus déprimer, la pleine conscience, une méthode pour vivre mieux. Éditions Odile Jacob.

L’expérience directe du corps augmente le volume sonore des messages du corps et diminue celui du bavardage mental

 Avec le scanner du corps, nous ressentons des sensations physiques, et juste cela. Sans analyser. Sans réfléchir. Sans y ajouter des pensées. C’est l’expérience directe.

Ainsi, nous nous apaisons. Le silence intérieur se développe. Notre lucidité avec.

 

Le scanner du corps : les différentes étapes

Les “souffles d’or” ( règles d’or)

Avant, pendant et après le scanner du corps :

  • Ne  cherchez pas à vouloir atteindre une détente, un calme et un bien être parfaits ;

  • Ne cherchez pas à “bien faire” l’exercice ;

  • Soyez attentif à vous-même, à cet instant. Concentré ;

  • N’ayez pas d’Intention ;

  • Soyez dans l’Attention.

  • Il n’est pas question de s’endormir, mais au contraire d’être éveillé. Il s’agit d’être attentif à ce qui se passe, quoiqu’il se passe.

  • Soyez bienveillant envers vous-même. Appréciez ce temps que vous prenez pour vous.

 

 

Le scanner du corps – Exercice :

  • Allongez-vous dans un endroit confortable, où vous ne serez pas dérangé. Fermez les yeux.
  • Pendant quelques instants, prenez conscience de votre respiration : le va et vient de votre souffle, les mouvements de votre corps.
  • Quand vous être prêt, soyez attentif à la position de votre corps dans son ensemble, puis aux surfaces de contact de votre corps sur le sol. A chaque expiration, laissez-vous vous enfoncer de plus en plus sur votre support d’accueil.
  • Prenez conscience maintenant des sensations de votre ventre, en ressentant les mouvements de celui-ci, en inspirant et en expirant. Pendant quelques minutes, sentez le ventre qui s’élève à l’inspiration, et qui s’abaisse à l’expiration. Si le mouvement est faible, acceptez-le. N’essayez pas de changer les choses. Prenez en conscience.
  • A présent, dirigez votre attention sur votre jambe gauche, dans votre pied gauche et jusqu’au bout de vos orteils. Concentrez-vous sur chaque orteil : sensation de chaleur, de lourdeur, de fourmillement, d’humidité, ou pas de sensation. Tout est OK. Tout ce qui se passe en vous est OK, c’est ainsi, ici et maintenant.
  • Quand ceci est ressenti, ou pas, inspirez et imaginez, ou ressentez que votre souffle se déplace de vos poumons jusqu’à votre pied gauche en passant par la jambe. A l’expiration, effectuez le chemin inverse. L’air part des pieds pour ressortir par le nez en passant par la jambe. Effectuez ceci plusieurs fois, dans une attitude d’exercice ludique et en étant patient ou bienveillant envers vous-même. Vous respirez « dedans ». Dans votre corps.
  • Maintenant, expirez et déplacez votre attention de vos orteils à la plante du pied gauche. Avec douceur, ressentez les sensations de la cambrure de votre pied, le talon et la sensation de contact avec la surface sur laquelle vous reposez.

 

PETIT RAPPEL

Chaque étape du scanner du corps est en lien avec le souffle. Expérimentez, en respirant.

Automatiquement, votre esprit va s’écarter de cette expérience sensitive. Ramenez votre attention à votre corps, à votre souffle. Avec patience. Et calme. La divagation des pensées est NORMALE, INEVITABLE.

  • Laissez à présent, votre conscience s’étendre au reste de votre pied, la cheville, le dessus du pied, l’articulation de la cheville, la sensation des os. Prenez ensuite une inspiration profonde et dirigez votre souffle vers l’ensemble de votre pied ; à l’expiration, abandonnez totalement cette zone pour aller maintenant vers l’attention du bas de votre jambe : mollet, tibia, genou, cuisse etc., l’un après l’autre.
  • Continuez à scanner votre corps en vous concentrant un moment sur chaque partie : tibia gauche, genou gauche, cuisse gauche.
  • Puis changez de côté : orteils droits, pied et cheville droits, cuisse droite etc.
  • Passez maintenant au bassin, à l’aine, entre-jambes, fesses, hanches, bas du dos et abdomen, milieu du dos, haut du dos.
  • Vient ensuite le scanner des mains , les deux en même temps ou séparément. On débute par la sensation des doigts, du pouce, des paumes, et du dos, des poignets.
  • On passe ensuite aux avant-bras et aux coudes, aux bras et aux épaules.
  • Le cou, les cervicales.
  • Le visage : bouche, mâchoires, dents, nez, front, espace entre les deux sourcils, sourcils, yeux, oreilles, tempes.
  • La sensation de la tête dans son ensemble.

PETIT ECLAIRCISSEMENT

Vous allez réussir à ressentir des sensations plus ou moins intenses : tensions, relâchement, chaleur, fourmillement, engourdissement, douleur ou pas de sensation.

Votre respiration vous sert à vous ancrer à vos sensations : prenez doucement conscience de celles-ci à l’inspiration, en sentant du mieux que vous pouvez, ce qui se passe là, ici et maintenant. A l’expiration, relâchez- vous.

SE RASSURER

Votre mental vous a souvent dévié de votre concentration ? C’est inévitable. Notez calmement où il vous a amené et repartez dans votre corps, dans la zone à scanner.

L’endormissement peut arriver.Ce n’est rien. On peut en rire. On a besoin de repos.:)

On peut ensuite reprendre ou recommencer plus tard. Tout est OK.

On peut aussi faire l’exercice avec la tête relevée par un coussin, ou faire l’exercice les yeux ouverts.

Nous décidons de progresser n’est-ce pas ? D’être plus heureux ? Plus lucide ?

Comme tout apprentissage, il faut du temps, le rythme n’est pas forcément linéaire.

Si cet exercice est trop difficile dans un premier temps, expérimentez L’espace de respiration.

 

L’importance du guidage sonore

Personnellement, J’ai appris et j’ai pratiqué cet exercice grâce à la voix de Christophe André, sur le cd qui accompagne le livre cité plus haut.

J’ai parfois besoin de revenir à la version audio. Ceci est OK.

Dites-moi en commentaire si vous préféreriez être guidé par ma voix !

Ce serait l’occasion pour moi de réaliser mon premier podcast ! 🙂

 

J’espère que cet article-exercice vous aidera à diminuer peu à peu le bavardage incessant de vos pensées et vous permettra d’être plus proche des sensations et des messages que votre corps vous envoie. Nous devons  les écouter. Ne fonctionnons plus comme des machines. Pour notre santé présente et future !

Bon scanner du corps à tous. Que la pleine présence se développe chez vous.

 

Crédits photos : Photo by Aziz Acharki on Unsplash

Partager l'article
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *