« La transparence et la disponibilité totales semblent être la norme, mais c’est très malsain. » Nick Blaser

Pas simple de savoir pourquoi on se sent mal vis-à-vis des autres parfois.
Nos limites ont sans doute été dépassées. On a pris sur soi, mais cela crée un malaise.

Oui, on a le droit de dire « non » et « je ne suis pas disponible ».

Voici pour toi un exercice pour apprendre ou renforcer ta capacité à fixer tes limites.

Les limites concrètes et les limites mentales, liées à notre système de valeur psychique.

7 questions pour un carnet d’introspection

Objectif : tenir un journal tous les soirs après la journée

outil : l’introspection

  1. Rappelle-toi un moment, aujourd’hui, tout est retrouvé dans une situation compliquée.

Tu as remarqué sur le moment où après coup que tes limites avaient été franchies. Remémore-toi cet événement : moment de la journée, lieu, état d’esprit, sensations, tension du corps, pensées.

(Si tu bloques un peu, passe aux questions suivantes et reviens-y plus tard)

  1. Quelles étaient les personnes présentes ?

Le but est que tu fasses la différence entre les personnes présentes et leurs comportements. En effet, certaines respectent tes limites et d’autres non.

  1. Quel sentiment cela suscite-t-il (a-t-il suscité) chez toi ?

Mettre des mots sur des sentiments qui ont été vécus permet peu à peu de réaliser l’importance de certaines attitudes au regard de tes limites personnelles.

  1. Comment as-tu réagi ?

Remémore-toi ta réaction : en l’écrivant cela va t’aider à prendre conscience de tes réactions automatiques comme la colère, le repli, le conflit ou la fuite.

(Si à l’issue de ce questionnement la tension intérieure est trop grande, n’hésite pas à faire une pause et à prendre soin de toi un moment avant de continuer)

  1. Si la situation se représentait, comment pourrais-tu réagir ?

Cherche maintenant des solutions qui auraient pu être plus apaisantes pour toi et peut-être pour l’autre (les autres). Que pourrais-tu faire différemment dans ce genre de situation ? L’idée est de découvrir peu à peu tes limites et d’arriver à les fixer en toute quiétude.

  1. Imagine que tu réagisses de la manière que tu le souhaites, comment cela se passe-t-il ?

Imagine : tu es au clair par rapport à ce que tu attends, ce que tu acceptes et ce que tu refuses. Écris maintenant dans le contexte qui est le tien la meilleure situation possible est celle qui t’amènerait de la sérénité et de la confiance. Ressens. Tu es en maîtrise, calme et serein.

Fixer ses limites n’est pas simple : petits conseils bienveillants

« Fermez de temps à autre la porte menant à votre monde intérieur, vous vous rendrez ainsi moins vulnérable ». Magazine Psychologie Positive n°30

Tu peux réaliser cet exercice aussi chaque matin (en plus du soir) ou le relire afin de bien commencer ta journée et d’établir de bonnes bases en cas de difficultés relationnelles dans ton quotidien.

Cet exercice est une pratique d’introspection écrite.

C’est une analyse de soi-même. Cela demande une certaine énergie et une disponibilité. Si cela te fait envie mais que tu n’y arrives pas, je te conseille de te connecter d’abord à ton corps :

  • va marcher en nature ;
  • regarde le ciel et le temps s’écouler ;
  • va faire un tour de vélo ;
  • pratique l’espace de respiration.

Ensuite, réalise cet exercice du carnet de limites. (choisis le format qui te plait).

Si ça ne fonctionne pas pour toi, cherche d’autres techniques.

Certains cabinets de psychologues ou psychothérapeutes proposent des modélisations de jardins (avec jeu de construction) qui symbolisent notre espace intérieur dans lequel ne pas rentrer.

C’est une activité qui rentre dans le SBAT (Self-Boundary Awareness Training). Formation qui apprend à prendre conscience de son espace intérieur ; de ses limites et de celles des autres.

Tu peux aussi pratiquer des jeux de rôle.

Un ami peut t’aider également : par son écoute active et bienveillante, il te permet de réfléchir à tes difficultés et de te sentir moins seul.

Chacun d’entre nous peut avoir du mal, en fonction du contexte, à fixer ses limites.

Et n’oublie pas :

Fais de ta sensibilité une force. 😉

S’il te plaît, ne te rajoute pas de 2e flèche : les relations humaines sont complexes. De nombreux chemins qui se croisent avec des panneaux de signalisation n’ayant pas toujours les mêmes codes !

Sois doux avec toi-même et accepte de ne pas toujours savoir fixer des limites.

Si tu lis ces quelques lignes, tu es déjà sur la bonne voie.
Tu cherches des solutions pour développer ton estime de toi-même, améliorer ta communication et être plus épanoui.

Cet article répond à la demande de Dju, une lectrice ayant commenté l’article Et si Votre Hypersensibilité était une Force ?

Petite question : quelle est ta meilleure façon de fixer tes limites ?

N’hésite pas à laisser ton commentaire.

Partage l’article sur Pinterest.

journal des limites, visuel Pinterest

source de l’article : magazine Psychologie Positive
(mars-avril 2020, n°30) page 33. Il fait partie d’un dossier spécial
➡️  » Jusque-là » et pas plus loin » Protégez votre Espace intérieur.

Crédit photo : Unsplash
john-tecuceanu

Partager l'article
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 4
  •  
  •  
  •