Arriverai-je un jour à faire de mon hypersensibilité une force ? Tout comme moi, vous vous êtes sûrement déjà posé cette question à force de lire ou entendre que l’émotivité est synonyme de fragilité et de dépression. Cette image que l’on vous renvoie bien souvent n’est pas des plus motivantes, vous en conviendrez. Et pourtant, si les gens avaient la moindre idée du cadeau que vous leur offrez grâce à votre haute sensibilité, les bras leur en tomberaient. Mais si vous avez été attiré par le titre de cet article, c’est peut-être parce que vous non plus vous ne savez pas encore que vous avez de nombreux atouts dans votre besace. Voyons ensemble quelle est cette force qui est en vous et comment lui donner vie. Mais avant, petit rappel sur les caractéristiques de l’hypersensibilité.

L’hypersensibilité, c’est quoi exactement ?

« Ne mépriser la sensibilité de personne. La sensibilité de chacun, c’est son génie. » Charles Baudelaire, poète français. 

Petite définition

(lien affilié)

Pour certains psychothérapeutes comme Elaine Aron, l’hypersensibilité serait dans notre nature. Ce serait un tempérament. Pour d’autres, elle ferait partie de l’histoire de vie. Dans tous les cas, elle correspond à une sensibilité plus élevée que la moyenne. Bien qu’elle soit parfois vécue difficilement, ce n’est pas une pathologie. Le psychiatre Carl Gustav Jung parle même de caractère enrichissant dans les années 1900. Les signes de l’hypersensibilité varient en fonction des gens. Certains ont les sens très développés, d’autres sont de véritables éponges émotionnelles, ou encore sont hyper réactives et réagissent de façon intense à toute contrariété, etc.

Femme émotive et hypersensible, la main sur le visage

L’hypersensibilité, qualité ou défaut ?

Certaines personnes vivent de manière positive le fait d’être hautement sensibles alors que d’autres sont en souffrance. Cela est bien souvent lié à l’image que l’entourage leur renvoie,  car les émotions sont parfois perçues comme une fragilité.

Je ne calcule plus le nombre de fois où mes amis m’ont regardée de travers parce que je me rendais malade pour des choses insignifiantes à leurs yeux. C’est le regard des autres qui vous donne cette impression de faiblesse et d’être un hypersensible incompris.

Rassurez-vous, les choses s’améliorent. Les gens rejettent de plus en plus la société stressante dans laquelle ils vivent pour privilégier le bonheur et le bien-être.

Les personnes très sensibles arrivent mieux à trouver leur place. Mais avec les générations précédentes, c’était plus compliqué, car la psychologie n’était pas en vogue. L’entourage vous mettait en tête qu’il fallait foncer, et l’aspect émotionnel était totalement occulté

Si l’hypersensibilité est une force, comment se traduit-elle ?

Même s’il vous arrive encore d’en douter, votre hypersensibilité vous a doté de nombreuses qualités. Elles peuvent varier d’un individu à un autre, mais vous vous reconnaîtrez certainement dans la plupart de celles que je vais vous énoncer. Et il y en a bien d’autres encore !

Si vous êtes hypersensible, votre empathie est débordante

Vous avez cette immense faculté de sentir et comprendre les émotions des autres, ce qui vous permet de pouvoir leur venir en aide facilement. Vous êtes soucieux du bien-être de chacun et vous devinez immédiatement si la personne en face de vous est en souffrance. Vous attirez ces gens comme des aimants, car ils sentent que vous serez à l’écoute.

Encore aujourd’hui, je suis surprise de la rapidité à laquelle les nouvelles personnes que je rencontre me confient leurs problèmes. C’est quelque chose que je n’arrive pas à expliquer. C’est un peu comme si j’avais collé un Post-it sur mon front : « J’ai envie de vous aider. » 

les mains d'une personne empathique qui réconforte une autre

Ce sens de l’écoute se reflète aussi sur votre lieu de travail et dans vos relations amoureuses. Vous êtes apprécié pour votre loyauté et l’attention que vous portez à la bonne entente entre collègues, car vous n’aimez pas les conflits.

Hypersensibilité et amour font aussi bon ménage contrairement aux idées reçues. Combien de fois avez-vous entendu que les grands sensibles ont un tel manque de confiance qu’ils ont du mal à faire des rencontres amoureuses ? Bien au contraire, vous accordez une telle attention à votre prochain qu’il ne peut qu’en être séduit. La peur de souffrir vous fait simplement bien réfléchir avant de vous engager

Votre intuition est au top

Vous êtes très réceptif à l’intuition. Vous ne comprenez pas d’où elle arrive, vous ne savez pas pourquoi vous devez la suivre, mais vous sentez que vous devez l’écouter pour faire le bon choix.

Auparavant, du fait de mon manque de confiance, j’avais toujours besoin de demander l’avis de mon entourage avant de prendre une décision. Au fil du temps, j’ai observé que les conseils que je suivais n’étaient pas toujours bénéfiques. À l’inverse, lorsque j’osais écouter ma petite voix intérieure, elle me menait souvent sur le bon chemin puisqu’elle correspondait à mon bien-être.

Votre intuition connaît ce qui est bon pour vous. Cette faculté intuitive est une force dans votre travail, car vous arrivez à bien comprendre les personnalités de vos collègues. Si vous travaillez dans le recrutement, par exemple, cela vous aide à déceler les bons profils.

La créativité vous accompagne

Beaucoup d’écrivains, artistes, célébrités,etc., connaissent ou ont connu cette haute sensibilité. Celle-ci entraîne souvent le besoin intérieur de créer. Cela ne les a pas empêchés de réussir de beaux projets. Vous connaissez Barack Obama, Albert Einstein, Leonardo Dicaprio, et J.K. Rowling ?

Apparemment, ils ont réussi à faire de leur hypersensibilité une force. Pourquoi pas vous ?

Vous avez une forte capacité de résilience

Même si vous êtes souvent plus victime d’anxiété qu’une personne moins sensible, vous trouvez les outils plus facilement que les autres pour vous ressourcer, car vous êtes habitué à ce tempérament depuis l’enfance.

Si je prends l’exemple du confinement, vous vous doutez bien qu’avec mon hyperémotivité, la période a été particulièrement angoissante. Malgré tout, j’ai su mettre à profit ce que j’avais appris pendant plusieurs années pour calmer mon anxiété (respiration, élaboration d’un journal créatif, etc.). Le lien affilié de ce journal est ci-dessous.

Cela a plutôt bien fonctionné. À l’inverse, j’ai vu des personnes au tempérament peu anxieux avoir beaucoup de mal à gérer des émotions intenses qu’elles n’avaient encore jamais ressenties. 

(lien affilié)

Vous êtes une personne appliquée, avec un brin de perfectionnisme

Par peur de mal faire, vous êtes très concentré sur vos projets, et ceci jusqu’à ce que vous ayez atteint le résultat escompté. Vous aimez prendre le temps de la réflexion pour ne pas vous tromper.

Vous êtes même un hypersensible perfectionniste, mais attention ! Point trop n’en faut. Comme vous êtes très exigeant envers vous-même, vous avez aussi tendance à l’être avec votre entourage.

Vous avez compris toutes les richesses nichées en vous ? Encore faut-il savoir comment faire pour apaiser vos émotions et laisser émerger ces qualités .

Comment donner le jour à cette force qui est en vous ?

« C’est magnifique d’essayer de creuser sa sensibilité pour faire partager des émotions. » Annie Lemoine, journaliste et écrivain française.

Si vous voulez vivre votre hypersensibilité de manière positive, vous ne devez plus en avoir peur

Acceptez votre tempérament 

C’est la principale mission que vous avez à mener pour voir les aspects positifs que vous avez en vous. Pour cela, vous pouvez effectuer un travail sur vous-même en choisissant la technique qui vous convient le mieux : une thérapie, de la sophrologie, de l’hypnothérapie, la pratique d’exercices de pleine conscience, etc.

Certaines activités comme l’escalade, le yoga, le Qi Gong,etc., permettent de retrouver l’estime de soi

femme en posture de méditation et de yoga en plein air, au coucher du soleil

Une fois que le diagnostic de l’hypersensibilité est posé et que vous l’assumez au lieu de chercher à vous endurcir, vous prenez conscience de vos atouts.

Bien sûr, tout n’est pas toujours rose. Les émotions font partie de la vie, rien ne sert de les refouler.

Pour ma part, c’est grâce à une sophrologue qu’aujourd’hui je n’ai presque plus de gêne à vivre avec ce caractère. Mais je vous avoue que cela n’a pas toujours été le cas. Pendant de nombreuses années, j’ai tenté de cacher mes émotions, car je pensais être anormale. Je vivais mon émotivité comme une faiblesse, car je sentais que mon entourage s’en inquiétait.

Lorsque cette thérapeute m’a fait prendre conscience de la normalité de mon tempérament, j’ai vécu une délivrance.

Il est donc important de mettre au jour cette hypersensibilité pour qu’elle vous serve et vous permette d’en faire une force. La règle pour que ces atouts fonctionnent : acquérir les outils pour vous apaiser en ayant recours aux techniques précédemment évoquées, et définir vos limites.

Posez vos limites  

Quand vous êtes très sensible, votre corps vous envoie des signes pour vous faire comprendre que vous le tourmentez : maux de tête, vertiges, et bien d’autres symptômes.

Cela signifie que vous vivez des situations trop difficiles émotionnellement et qu’il faut calmer le processus. Vous l’avez vu, votre hypersensibilité vous amène à souvent vous impliquer dans les problèmes des autres. Quand la tension est trop lourde, il faut mettre une limite en acceptant que ces soucis ne vous appartiennent pas. Je sais à quel point c’est difficile, mais il n’est pas normal que vous récupériez toute la souffrance du monde.

Vous êtes entouré d’hypersensibles

Apparemment, les gens seraient de plus en plus sensibles, même s’ils ne le reconnaissent pas toujours, donc aucune raison de vous sentir à l’écart !

Il m’est arrivé plusieurs fois de rencontrer des personnes qui s’amusaient de mon émotivité, et cela me renvoyait une mauvaise image. Au fil du temps, j’ai compris qu’elles étaient encore plus sensibles que moi, mais faisaient tout pour le cacher. C’est là que j’ai réalisé le pas que j’avais réussi à franchir. Et cela fait du bien !

« Les hommes qui passent pour être durs sont de fait beaucoup plus sensibles que ceux dont on vante la sensibilité expansive. Ils se font durs parce que leur sensibilité, étant vraie, les fait souffrir. » Benjamin Constant, écrivain français.

Cet article vous permet de porter un regard plus positif sur l’hypersensibilité ? Alors, que la force soit avec vous ! Pensez aussi à télécharger Le Petit Guide de vos Forces Positives (à la fin de l’article).

Cet article vous est proposé par Laurence Terroni, rédactrice web SEO. Merci beaucoup pour son efficacité, sa réactivité et sa sensibilité.;)

visuel pour Pinterest

Crédits photos par ordre d’apparition :


Faire un don à Inspirations Positives :
en savoir plus

Partager l'article
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 4
  •  
  •  
  •