Non classé

Quelle est votre véritable raison d’être ? par Dzogchen Rinpoché

Par Son Éminence le 7ème Dzogchen Rinpoché

Narbonne conférence du 10/03/18 au Château de Montplaisir

quelle est votre véritable raison d'être (2)

J’ai toujours été attiré par le bouddhisme, par les valeurs et les points de vue qu’il propose. J’ai du coup saisi l’occasion de rencontrer une personnalité importante en conférence sur un sujet plein de sens.

Il est aux alentours de 19h30, je suis venu seul en béquilles . Je suis un peu tendu, les chaises sont serrées je me décale pour voir celui que je vais écouter tout en essayant de préparer la tablette pour prendre un maximum de notes.

J’ai l’impression d’être un peu égoïste. J’ai envie d’être dans les meilleures conditions possibles, et je ne m’ouvre pas aux autres. Ma fille ne m’a pas rappelé…je me sens contrarié…

Alors je décide de réagir…

Je respiré je lève les yeux et me connecte à mes sens. Le malaise s’estompe.

Une vidéo est diffusée pour présenter cette personnalité importante et les différentes actions qu’il mène pour aider les tibétains en difficulté. Notamment fondateur de l’association mère du réseau international des groupes Shenpen. Le terme “Shenpen” vient du tibétain  “shen la phen pa” qui signifie littéralement “être utile aux autres” et c’est ce principe d’aide inconditionnelle qui caractérise ce lama , un des plus importants de la tradition tibétaine. Il a d’ailleurs été récemment honoré par le gouvernement tibétain en exil pour sa contribution exceptionnelle au bien être du peuple tibétain.

Je me lève… comme les autres personnes, en guise de respect. Il arrive. Il porte une tunique longue de couleur bordeau. Il est assis à notre hauteur, ce qui n’est pas toujours le cas il m’a semblé dans les images du reportage vidéo.

En parlant, j’observe sa posture : son corps est légèrement penché vers la droite et sa tête penchée vers la gauche. Son élocution est calme mais peu audible, sa voix est enrayée.

Quelle est votre véritable raison d’être ?

Le lama parle en anglais. La traduction est différée, parfois lente à venir.

quelle est votre véritable raison d'être (1)

Le bouddhisme tibétain vieux de 2500 ans

Les propos de Dzogchen Rinpoché  sont inspirés par un bouddhisme tibétain très ancien.

De manière assez simple, il explique que le bouddhisme est pratique, qu’il sert au quotidien ! Il centre son propos sur les émotions et les humeurs du quotidien, qui changent pour tous !

Il explique que la racine de toute émotion est l’esprit. La conscience, la reconnaissance  de ces émotions est importante, capitale même. Mais l’esprit est selon lui sans limites. Il ne fait pas de distinction. La métaphore qui suit, je ne la comprends pas vraiment. Il explique que l’esprit est comme un singe dans la salle. Chacun verra un singe différent…Le but étant de ramener ce singe chez nous…

Ce qui suit me parle davantage :

Pour comprendre cet esprit, les point d’entrée sont les cinq sens. La clé selon lui au quotidien est de se connecter à ces informations, donc à en prendre conscience : exemple je me sens, je suis en colère / j’ai besoin de manger- je suis fatigué.

Mais pour ne pas être stressé, il ne faudrait pas suivre nos émotions explique-t-il.

Dzogchen Rinpoché pense que le 21ème siècle  est plus touché qu’avant par les problèmes de stress, de peur, d’inquiétude.

L’importance de la méditation

Ainsi comment faire pour ne pas être submergé par nos émotions ?

“Il faut Apporter de la paix à l’esprit et au physique “

‘Il faut méditer’.

Et de manière étonnante, il explique que le yoga et le sport sont de bonnes méditation car on est concentré à ce que l’on fait.

“Il faut faire une pause, centrer son esprit sur une action”.

Et de façon encore plus étonnante, il détourne une représentation très ancrée je pense. Il explique que la méditation sert aux gens stressés ! Pas aux spirituels !

“L’absence de l’esprit crée du stress”

Cette phrase fait sens pour moi. Il s’agit d’être dans l’instant présent.

Être dans l’instant présent, signifie penser et être à ce que l’on fait, ici et maintenant mais il est difficile de changer nos habitudes de stress. Comment reposer l’esprit ?

Ainsi Dzogchen Rinpoché évoque la méditation Samatha sans en dire davantage mais en expliquant qu’il s’agit de porter son attention sur n’importe quel objet matériel, comme un bonzaï ou une plante afin d’être dans le moment présent.

Il explique qu’il existe un stress du passé, du présent et futur et que la méditation Samatha permet de supprimer les pensées du passé et les pensées du futur.

Reconnaître la raison d’être de notre vie

Dzogchen Rinpoché dénombre deux raisons d’être :

La raison d’être Relative :  être heureux,joyeux en bonne santé .

La raison d’être Ultime : rechercher le bonheur éternel

La Méditation sert aux deux nous confie-t-il.

De manière pratique, la méditation aide à apaiser l’esprit afin de gérer les difficultés au quotidien, notamment avec l’éducation des enfants (Dzogchen Rinpoché est père de cinq enfants). Il explique en éclatant de rire qu’il faut s’amuser de la mauvaise humeur ! Il explique que dans notre couple, sachant très bien que la mauvaise humeur sera de la partie pour l’un ou l’autre, il est intéressant d’en jouer :

“Demain c’est à ton tour d’être patient et moi je suis de mauvaise humeur “ Open-mouthed smile

Le calme de l’esprit permet de relativiser les difficultés. On ne peut pas empêcher les pensées. Il faut les laisser venir à nous mais il ne faut pas les suivre.

Comme un petite flamme qu’on alimenterait par nos pensées négatives en les suivant, il ne faut pas alimenter notre feu de mauvaise humeur.

“C’est ok pour les pensées qui viennent, mais laissez aller !”

Selon Dzogchen Rinpoché , tous les êtres ont le bonheur en eux. Il faut le reconnaître, “c’est la nature du Buddha”.

Notre nature profonde, notre véritable raison d’être, c’est La liberté de l’esprit.

Voir cela, reposer l’esprit pour voir cette précieuse existence humaine d’une incroyable valeur. Reconnaître ce qui est là .Grâce à la méditation

“Ça doit être surnaturel pas intellectuel”

Reposer l’esprit sert aussi pour la santé. Etre malade selon Dzogchen Rinpoché, c’est accumuler un déséquilibre émotionnel. Les médicaments soignent les symptômes mais il  faut guérir la racine du mal. Il faut donc méditer pour que l’esprit soit clair.

Tourner l’esprit vers l’intérieur

Reconnaître notre raison d’être , en prendre conscience et s’observer soi-même , c’est une capacité à tourner l’esprit vers l’intérieur, qui  s’appelle Nonpa en bouddhisme. Et être bouddhiste selon Dzogchen Rinpoché , c’est cela. Observer notre esprit. Peu importe qui l’on est, notre origine.

On accepte par nature plus facilement les pensées positives et on remet plus volontiers en question les pensées négatives.

Cela se travaille. On peut s’entraîner :

On reconnaît tout ce qui est sans juger  (ne pas penser que c’est juste ou erroné, bon ou mauvais )

Ne pas essayer d’améliorer les choses…

“Ne pas en faire une histoire”.

“Les pensées sont comme les vagues de l’océan”.

Ne pas paniquer.

Ne pas suivre les peurs.

Ne pas suivre cela,  c’est être libre !

Dzogchen Rinpoché explique qu’il a bien sur les même émotions que n’importe quel humain, mais qu’il ne les suit pas car il a appris à méditer. Souvent, le bon sens évite les dégâts dit-il.

Prendre le temps d’être présent

La méditation est une concentration qui aide à être plus apaisé. Mais il faut donc être présent dans la méditation, c’est à dire attentif et  concentré !

Plutôt qu’intellectuelle, cette pratique doit venir du coeur ! Elle peut être prise comme un amusement.

De manière générale, suivre plus son coeur et son bon sens.

A l’image de cet homme qui éclate facilement de rire, j’ai envie d’être aussi joyeux et joueur dans la vie…Smile Smile Smile

Comme tout entraînement, on peut  améliorer graduellement les choses. Dzogchen Rinpoché nous invite à prendre tout  petit changement que l’on aurait compris lors de cette conférence et à l’amener chez nous ! Pratiquer et s’entraîner pour en faire l’expérience.

La méditation est utile pour améliorer tous les secteurs de notre vie : santé, prospérité, relations , business.

“Alors s’il vous plaît méditez”.

La pétanque , la cuisine, le  ménage, le jogging sont des méditations explique Dzogchen Rinpoché !

Le midi et deux des français, une référence à suivre !

On pourrait aussi être attentif à ce que l’on mange ! Et cette chose si essentielle pour vivre est tellement vécue automatiquement ou en faisant trois autres choses en même, temps, vous ne trouvez pas ?

“On peut donc manger en appréciant les bons vins, la bonne nourriture française !”

S’assurer que notre esprit est là aussi.

Le cas français fait rire ce lama tibétain :

“La France est le seul pays où les magasins sont fermés entre midi et quatorze heures !

Et c’est très bien, dit-il car l’être humain a besoin de temps pour se reposer et manger.

“La France devrait enseigner ça au monde entier !”

Alors , méditez entre midi et quatorze heure !!!

La conscience , le fait d’être attentif à ce qu’on est, à ce qu’on fait dans le présent peut aussi s’appliquer à la qualité d’écoute que l’on accorde aux autres. Attention à bien écouter attentivement pour le bien de nos relations.

Conclusion

Dzogchen Rinpoché explique que c’est grâce à la méditation qu’il a trouvé le bonheur et pas grâce aux dizaines d’années d’ études de la philosophie bouddhiste.

Voici donc ces conseils :

Ne suivez pas le stress.

Reposez l’esprit ½ heure à 1 heure par jour.

Le bonheur éternel est le but de la vie ce n’est pas difficile.

Il faut donc apaiser l’esprit.

La conférence s’achève par une remise d’écharpes blanches données aux personnes remerciées par le lama.

Voici l’adresse du site internet du Monastère Dzogchen, en anglais ici

et le site Shenpen France ici

Je n’ai pas pris de photo car cela était interdit en présence de Dzogchen Rinpoché.

Je suis assez étonné finalement de la simplicité des propos de cet homme, apparemment simple, joyeux, intelligent et attentif au monde.

J’attendais sur le moment plus de précisions, plus de complexité. Et finalement en tapant mon article, je me rends compte que c’était très adapté, clair et profond.

Je m’intéresse à la méditation depuis des années, alors ces concepts me parlent mais je pense que ce n’est pas forcément le cas pour tout le monde.

Je reste à votre disposition si vous avez des questions.

La méditation la plus simple et efficace que je connaisse pour moi est l’espace de respiration et le scanner du corps. J’en reparlerai très prochainement sur Inspirations positives.

Merci d’avoir lu cet article.

J’attends vos questions ou remarques en savourant un bon verre de vin rouge français, un béret Noir du Gers !

Méditons, respirons profondément et consciemment !

Partager l'article
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réflexions au sujet de « Quelle est votre véritable raison d’être ? par Dzogchen Rinpoché »

  1. Bonjour, article très intéressant j’aime beaucoup la philosophie du bouddhisme tibétain, qui n’est pas si éloigné du bouddhisme zen ou de la méditation de pleine conscience pratiquée en psychiatrie en France 🙂 L’image du singe m’a fait rire, il est comme les idées qui vadrouillent un peu partout autour de nous, nous portons notre attention sur lui et nous ne sommes plus centré sur nous même, dans le présent. Notre travaille consiste donc à recentrer notre esprit, notre conscience, sans s’énerver sinon le singe s’affole et on a encore plus de mal à le ramener à la maison ! 😀

    J’ai énormément de difficultés à la base pour rester concentrée et sereine, ce qui m’a valu beaucoup de problèmes dans le passé. La méditation est donc pour moi une pratique très importante que je dois pratiquer tous les jours et elle m’aide énormément dans mon quotidien. Je pratique un art martial japonais qui intègre aussi un peu de méditation. C’est étonnant de voir les différences dans notre concentration et la qualité de nos mouvements selon la présence ou non de méditation dans notre entrainement.

    Anne du blog Le TDAH au quotidien

    1. Merci, je vais faire la fête grâce à toi, c’est mon premier commentaire !!! Yahooooooo!!!!!
      Je partage ton analyse super intéressante, et je me rappelle d’une carte zen que j’avais qui disait, : Rechercher la tranquillité dans le mouvement.
      Cette phrase m’apaise…
      À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.