Non classé

Etes-vous un travailleur de la lumière, un lightworker ?

Etes-vous un lightworker

Une révélation bluffante sur moi-même : je suis un lightworker !

Une belle révélation en lisant un article de magazine Spirit n°2 de janvier 2018 : je correspondrais à la description d’un travailleur de la lumière, hypersensible, soucieux des autres et du sens profond de la vie et de l’existence : un lightworker !

Cette expression vient des Etats-Unis et elle est utilisée dans le thème du développement spirituel depuis quelques années.

Elle définirait une personne hypersensible, révoltée et blessée par l’injustice et parfois en décalage avec la société , une personne qui travaille sur elle-même, qui désire aider ou soigner les autres, qui sent une mission à accomplir, avec un lien très fort à la nature et qui se sent reliée, de manière profonde à quelque chose de plus grand. Des pistes qui semblent m’expliquer mes difficultés réactionnelles parfois !

Ainsi, je n’avais jamais forcément pris le temps de comprendre mes alternances parfois fortes d’humeur , me disant que ça faisait partie de moi. J’en soufre parfois, car cela m’isole du groupe. Et même si je n’aime pas les étiquettes, j’avoue que les particularités suivantes me parlent, et j’espère qu’elles vous aideront aussi.

L’hypersensibilité chez le lightworker

L’hypersensibilité résumerait assez bien mon tempérament et me permettrait tout simplement d’assumer mon besoin de solitude parfois .

Ressentez-vous ce décalage de valeur dans le monde actuel qui prône l’individualisme et la compétition, et ce dès l’école maternelle parfois ? Sentez-vous que les valeurs écologiques ne sont pas assez mises en avant  ? Ressentez-vous la peine de voir les pollutions, les conditions déplorables d’élevage d’animaux, les catastrophes naturelles ? Ressentez-vous l’injustice et la peine de voir les conflits, les guerres ?

D’autre part, êtes-vous de celui ou celle à qui il ne faut pas grand chose pour être émerveillé, ou au contraire abattu ? Ressentez-vous facilement les émotions des personnes de votre entourage ? Arrivez-vous à vous mettre plus facilement à la place des autres qu’ils n’y arrivent ? Etes-vous  sensible aux causes naturelles, aux animaux, aux êtres vivants de manière plus générale ?

Il semble donc que notre système de capteurs  émotionnels soit  très sensible et cela dès la naissance ! Nos sens sont ainsi plus développés que la moyenne. Nous ressentons le monde de manière très vive et notre conscience du monde et de notre vie est plus élevée et plus ouverte.

Travailler sur soi et aider les autres

Ainsi, en étant plus sensible aux beautés et aux laideurs du monde, nous sommes aussi plus conscients, plus lucides peut-être pour comprendre que notre bonheur ne peut pas être que seulement individuel !

Et même si vous êtes de ceux qui sentent le besoin de progresser personnellement  pour incarner le changement que l’on aimerait voir dans le monde , (voir le livre Se changer, changer le monde) notre intuition de devoir s’ouvrir aux autres est bien en nous.

Nos aimons aider les gens car cela nous relie à eux. Et le véritable bonheur  tient à l’échange, au liens sociaux. La psychologie positive qui va bercer mon blog vise à aider l’individu,  mais au service de plus grand, au niveau du groupe et de la société. ( je ferai un article sur le prochain ouvrage que je vais lire, qui s’appelle  Ensemble, agir pour soi et pour les autres). Voir aussi mon Défi à paraître.

Etes-vous spontanément à l’écoute des autres ? Sensibles à ce qu’ils disent ? A ce qu’ils ressentent peut être ? Etes-vous affecté de voir une personne âgée en difficulté dans la rue? Iriez-vous spontanément aider quelqu’un qui en a besoin ?

Finalement, êtes-vous de ceux qui pensent qu’il faut travailler sur soi, dans le but d’appliquer des changement en soi et dans le but d’en faire profiter le plus de personnes possibles, avec cette volonté de donner du sens à sa vie, et dans un but plus grand, plus profond ?

Il semble que les personnes dites Lightworkers soient le plus souvent dans le groupe “ guérisseur” au test MBTI qui définit seize types de personnalité (en français INFP, introversion, intuition, sentiment, perception).

Plutôt du genre à vouloir calmer, apaiser les tensions  ? Plutôt du genre à encourager plutôt qu’à critiquer ? Allez-vous naturellement exprimer votre reconnaissance, votre gratitude ?

Un lien très fort à la nature chez les travailleurs de la lumière !

Ressentez-vous ce besoin d’exprimer votre bonheur et votre reconnaissance  d’être vivant, sur notre belle planète bleue ? Etes-vous comme moi profondément ressourcé et apaisé en contemplant la nature ?

Avez-vous, comme plusieurs personnes dites lightworkers vécu, enfant, des expériences très fortes avec la nature, comme une impression de fusion , de dissolution avec elle ? Pas seulement dans l’enfance d’ailleurs.

Je me souviens d’une balade accompagnée de Bébé, une chienne colley avec qui je parcourais la campagne près de chez ma grand-mère en Corrèze. Un jour, je me suis assis près d’un ruisseau avec elle, un petit ruisseau dans lequel j’ai placé des brindilles de bois, et je les regardais naviguer. Peu à peu, mes pensées, mes sensations, mes émotions se sont pacifiées, unifiées…c’est cela je pense l’impression de  dissolution.

Avez-vous un besoin régulier de contact avec l’environnement naturel au risque de vous sentir mal si ce n’est pas le cas ? Je pratique pour ma part la marche sans but ( voir mon article Astuces pour des résolutions 2018 qui vont bien marcher), même en centre ville afin de pouvoir observer le ciel, respirer l’air extérieur, sentir mes pas sur le sol, regarder les végétaux présents, observer les quelques oiseaux qui passent.

Connaissez-vous et adhérez-vous à l’hypothèse Gaïa , développée par l’écologue anglais James Lovelock  (livre La Terre est un être vivant) qui considère que la terre est un être vivant, “un super organisme” qui s’équilibre pour maintenir la vie ?

Etes-vous un lightworker(2)

Vous vous sentez connectés à plus grand

La conscience forte que vous développez ou recherchez, ainsi que l’attention que vous portez au monde vous relie à lui, et vous vous sentez la volonté de le faire progresser : Cela peut être par des choix professionnels, créatifs ou associatifs.

Ce qui vous procure peut être la plus grande satisfaction vient du fait d’exercer cela avec l’impression de devoir remplir une mission  pour le bien du plus grand nombre. Vous êtes inspiré au final par la volonté de mieux vivre ensemble : cela peut être en aidant, en protégeant, en éclairant les consciences, en guérissant , en inspirant positivement, en apportant plus de paix ou de beauté autour de soi.

Ainsi émerge une connexion à une forme de spiritualité, que chacun peut nommer comme il l’entend : une conscience ouverte au monde. Votre vie intérieure est riche, nourrie de méditation, de contemplation, de lecture, de création artistique, de prières, de réflexions, d’écriture, d’introspection ou d’échanges etc…

Avez-vous le sentiment que votre existence sur Terre n’est qu’un passage ou une étape dans l’amélioration de nous-même ou dans l’amélioration de notre capacité d’aimer ?

Pour ma part, je ne suis pas forcément en accord avec ce tout dernier point, car je ne sais pas s’il y a eu un avant ou s’il y aura un après, mais je reste convaincu de la vitesse de notre passage sur Terre ! Alors autant le remplir d’amour et d’inspirations positives !

Concernant la traduction de ce mot lightworker, elle pourrait être traduite différemment , qu’en pensez-vous ?

Chercheur de conscience? Travailleur pour la lumière?

Merci d’avoir lu cet article.

J’attends vos commentaires paisiblement, en contemplant une petite bougie qui illumine la grisaille ambiante !

Photo du haut d’article : Nathalie ici –  photo ci-dessus de moi !

Partager l'article
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réflexions au sujet de « Etes-vous un travailleur de la lumière, un lightworker ? »

  1. Très bel article, merci! Je me retrouve dans tout ce que tu décris: l’hypersensibilite, la connexion à la nature, a plus grand que soi… Quelle chance d’être des travailleurs de lumière !

    1. Merci Elodie !
      Tu as raison, c’est une chance de pouvoir apprécier le monde avec une grande sensibilité. Les choses, notre vie prend une vibration à la fois subtile et intense !
      Au plaisir d’échanger !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *